Spécialistes des primevères depuis 1936

Maladies et ravageurs des primevères

Générale

Si vos primevères sont plantées dans un bon sol et au bon endroit, la surveillance régulière va prévenir la plupart des problèmes. Les plantes saines et bien cultivées sont moins sujettes à une attaque par les insectes nuisibles ou les maladies, et en général les primulas sont relativement sans ennuis. Néanmoins, il est nécessaire d’avoir conscience des signes précoces des problèmes potentiels, et les attaquer vite s’ils arrivent.

Charançons

L’adulte est de couleur marron foncé – d’une longueur d’environ 2 cm. Il a l’apparence d’un scarabée, mais avec le museau d’un charançon.

Charançons

Si vous apercevez des encoches irrégulières sur les feuilles, il se peut qu’ils soient présents. L’adulte est nocturne, et peut être attrapé en laissant du papier ondulé ou dans des pots remplis d’herbe fraîche. Ces pièges doivent être surveillés chaque jour. Un peu de gravillon autour des pieds peut dissuader l’adulte de pondre et n’importe quoi qui peut confondre leur flair peut aider aussi. Arrosez les sentiers et les secteurs entre les plants avec une solution très faible d’un désinfectant, ou disséminez des boules de naphtaline écrasées, ou peut-être semez de la ciboulette ou de l’ail entre les plants. L’adulte naît en automne.

Le jeune du charançon est une larve blanche, d’environ 1 cm, qui habite dans le terreau de votre plant empoté. Il est normalement enroulé, avec une tête du couleur orange/marron et il aime spécialement les racines des primulas.

Charançon adulte

Normalement le premier signe de sa présence est l’écroulement d’un plant qui était en parfait état de santé jusque là. Trouvez et éliminez les larves et débarrassez-vous du terreau. Une infestation peut se propager très rapidement.

Cochenilles Laineuses et d’autres pucerons

Certaines cochenilles laineuses infestent les primevères plantées en plein air en été. Elles peuvent affaiblir les plantes et introduire des virus. Les contrôles incluent de garder les plantes libres des mauvaises herbes, étant donné que les mauvaises herbes peuvent servir d’hôtes aux pucerons ; ne pas laisser les primevères s’assécher, et ne pas utiliser d’anciens terreaux. Quelques insecticides systémiques sont efficaces. D’autres pucerons doivent être pulvérisés avec un insecticide dès que vous vous rendez compte de leur présence.

Limaces

Les limaces peuvent dévorer une barquette de jeunes semis et feront énormément de dégâts aux nouvelles plantes au printemps. Essayez les pièges de la bière, les cendres du bois, …

Souris

Pendant les périodes de froid, les souris peuvent manger les cœurs des plantes et aussi les capsules en processus de développement. Des pièges ou du poison peuvent s’avérer nécessaires.

Oiseaux

Parfois les oiseaux mangent les pétales, surtout des primevères jaunes. Du fil de coton noir étalé au-dessus des plantes peut être efficace.

Chenilles

Les chenilles peuvent causer des dégâts aux feuilles et aux pétales. Si possible les enlever manuellement, ou utiliser un traitement spécifique. 

Botrytis

Cette maladie est due à un champignon dont les spores sont disséminées par la pluie ou le vent. La bonne circulation d’air est très importante et il faut éviter trop d’arrosage, ou les conditions détrempées en hiver. S’il faut, utilisez un fongicide.

Photos Lawson et Jason Ingram Photography - web Design : Daniel Lawson